UNPC/Kinshasa : La requête de J. Kaleb sollicitant l’annulation de l’élection de JM Kassamba jugée recevable et fondée, Kuba et Kassamba attendus devant le tribunal le 20 octobre – Actu7.cd

 

La fin d’une longue attente vient de sonner. Le Greffier du Tribunal ou Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe vient de se prononcer sur la requête du journaliste Jeff Kaleb Hobiang déposée contre Jean-Marie Kasamba, l’actuel président provincial de l’Union Nationale de la Presse du Congo (UNPC/Kinsahasa).

Dans une assignation rendue publique ce vendredi 8 octobre 2021 dont une copie est parvenue au média non-aligné, la justice a jugé recevable et fondée la plainte du candidat de l’Asbl JUP (Journaliste pour l’Unité et la Paix) à la dernière présidentielle de l’UNPC/Kinshasa, sollicitant l’annulation de l’élection de Jean-Marie Kasamba à la tête de cette corporation dans la capitale.

De ce fait, le Tribunal a convoqué une audience pour le mercredi 20 octobre prochain. À la barre, Joseph Kazadi Mamba (Jeff Kaleb Hobiang), Jean-Marie Kasamba et Gaby Kuba qui est l’actuel président national de cette structure des journalistes.

« …en organisant les élections du Président provincial de l’UNPC ville de Kinshasa en violation manifeste et très flagrante des textes tant de la République que de l’Union, lesdites élections demeurent entachées des vices et fraudes indiscutables et intolérables », lit-on dans ce document.

 » Qu’il plaise au Tribunal de céans pour rétablir et préserver la légalité au sein de l’UNPC section provinciale de Kinshasa, à la première audience d’entendre les parties sur les mesures conservatoires sollicitées par le requérant en vue de la suspension de l’exercice de pouvoir de président par le premier assigné de l’UNPC section provinciale Kinsahasa, et de renvoyer la cause en prosécution quant au fond dans l’une des audiences », fait noter l’assignation.

L’élection de Jean-Marie Kasamba « a été entaché de plusieurs irrégularités ». C’est l’une des raisons pour laquelle le candidat à cette même course Jeff Kaleb Hobiang (dont la candidature a été rejetée) avait saisi la justice pour annulation de cette élection.

Patrick Nguwo

Source de l’article