UNAFEC : « Il n’y a pas de crise, le parti soutient le chef de l’État et s’apprête à organiser le congrès pour la succession de Gabriel Kyungu » (Angélique Kyungu) – Actu7.cd

 

Il n’y a pas de crise à l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC). Angélique Kyungu Mwamba dissipe tout mal entendu après les déclarations enregistrées de la part des « personnes non qualifiées ». Dans un échange avec la presse depuis Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, la fille biologique de Gabriel Kyungu et cadre de cette formation politique affirme qu’ « il n’y a pas deux ailes du parti ».

Néanmoins, Angélique Kyungu reconnaît à chacun la liberté de s’exprimer. Mais pour elle, « l’UNAFEC est un et indivisible ». Angélique Kyungu Mwamba, par ailleurs Commissaire provinciale en charge de l’emploi, travail et prévoyance sociale du gouvernement du Haut Katanga, a laissé entendre que l’UNAFEC fait toujours partie de l’Union sacrée de la Nation. « Nous avons un testament que Baba nous a légué : nous sommes derrière le chef de l’État ».

A quand la succession de Gabriel Kyungu? A cette question, Angélique Kyungu Mwamba demande aux Congolais de leur laisser le temps de s’organiser pour le prochain congrès. « De toutes les façons, nous allons respecter la procédure et les règlements du parti. Que tout celui qui a des ambitions postule », déclare-t-elle en affirmant qu’ « il n’y a rien d’alarmant dans le sens que nous sommes en bonne collaboration avec tous ceux qui assument l’intérim de Gabriel Kyungu ».

Restée fidèle à l’idéologie de son défunt père, Angélique Kyungu précise que « nous suivons ce que Baba nous a laissé comme ligne de conduite et nous soutenons le Président Félix Tshisekedi. Nous n’avons pas encore pris une décision contraire à ce que Gabriel Kyungu nous a laissé ». Dans cette même perspective, Angélique Kyungu a balayé d’un revers de la main les accusations selon lesquelles l’UNAFEC va rejoindre tel ou tel autre camp politique au cas où il n’aurait pas des postes.

« Je suis commissaire provinciale et c’est pour le compte de l’Union sacrée. Nous avons un autre poste au ministère de l’Intérieur et je ne vois pas pourquoi aujourd’hui nous allons nous plaindre », explique Angélique Kyungu. A propos du poste de la présidence de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga autrefois occupé par Gabriel Kyungu, Angélique Kyungu apporte des éclaircissements. Pour elle, « ce poste revient à l’UNAFEC et nous allons nous battre pour que cela puisse nous revenir ». « Mais cela ne conditionne pas notre position par rapport à l’Union sacrée », insiste-t-elle.

Gabriel Kyungu Wa Kumwanza est décédé en août 2021 à l’âge de 82 ans. Il était l’une des grandes figures de la scène politique de la RDC. L’UNAFEC, son parti, avait précisé qu’il était décédé de suite d’une « courte maladie » en Angola , où il était hospitalisé. Surnommé « Baba wa Katanga » , il était président fondateur de cette formation politique. Il est l’un des 13 parlementaires et est parmi les pères fondateurs de l’UDPS parti actuellement au pouvoir.

Rachidi Mabandu

Source de l’article