Tshikapa : Pour non construction des forages d’eaux, un député national dépose une question orale avec débat contre F. Rubota – Actu7.cd

Trois (3) mois après la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa, le député national Simon Mulamba a déposé ce lundi 11 octobre 2021 au bureau de l’Assemblée nationale, une question orale avec débat pour obtenir du Ministre du Développement rural des explications claires et précises sur le retard d’installation des forages d’eaux dans la ville de Tshikapa au profit des victimes.

Dans cette question dont une copie est consultée par ACTU7.CD, cet élu rappelle au ministre François Rubota, qui avait conduit la délégation gouvernementale à Tshikapa, l’instruction du président de la République deux (2) mois après la pollution, pour la prise des mesures urgentes en vue de mettre les populations victimes hors du danger.

Dans ce document, ce député demande notamment « pourquoi la construction des forages d’eaux tardent ? Faute de moyen ou manque d’intérêt ? Le service national hydrologique qui dépend de votre ministère ne dispose-t-il pas des machines des forages en réserve stratégique pour intervenir en cas d’urgence ? Êtes-vous au courant des conditions dans lesquelles vivent cette population du Kasaï à qui le Gouvernement a interdit la consommation et l’utilisation de cette eau à cause de cette contamination ? ».

Ce député a, dans cette même question, déploré le « détournement » de l’aide humanitaire du Gouvernement depuis Kinshasa et le non acheminement de ce lot arrivé au Kasaï qui traine encore à Tshikapa, pour faute de moyen de transport en vue d’atteindre les bénéficiaires.

Le Gouvernement central avait, lors d’une visite de solidarité après la pollution des rivières Kasaï et Tshikapa, annoncé la construction des forages pour épargner les victimes à la contamination à plusieurs maladies hydriques notamment.

Diaris kindalo, à Tshikapa

Source de l’article