Suspension de la faculté de médecine : A l’UNIBAND, les étudiants sollicitent l’implication du président de l’Assemblée provinciale « pour sauver la faculté de médecine fermée » – Actu7.cd

 

Une délégation des étudiants de l’Université de Bandundu (UNIBAND) conduite par leur coordonnateur Dhercy Ndwaya a été reçue le samedi 25 septembre par le président de l’Assemblée provinciale du Kwilu, Maître Donald Sindani dans son cabinet de travail, au siège de l’organe délibérant à Bandundu, chef-lieu de la province.

Au menu de leurs échanges, la situation qui prévaut à l’UNIBAND, notamment la fermeture de la faculté de médecine et l’interdiction de recruter les étudiants dans cette même faculté dès l’année académique 2021-2022.

Selon le coordonnateur de ces étudiants Dhercy Ndwaya, l’implication du président de l’organe délibérant du Kwilu, la première institution de la province s’avère indispensable pour une solution d’urgence et permenante afin de sortir l’UNIBAND de la liste des établissements publics frappés par cette mesure.

« (…) Nous étions venus rencontrer le président de l’Assemblée provinciale, afin de lui faire part de la situation qui prévaut au niveau de notre université, particulièrement la faculté de médecine qui est frappée par la mesure du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), interdisant l’inscription pour l’année académique 2021-2022. Nous lui avons posé le problème et il a été très réceptif à notre message et il a promis de s’impliquer personnellement pour trouver une solution à notre problème », a déclaré le coordonnateur des étudiants de l’UNIBAND

Et de poursuivre,  » nous demandons en même temps à l’Assemblée provinciale, qui est l’organe de contrôle du Gouvernement provincial, de mettre la pression sur ce dernier afin qu’il construise dans le plus bref délais une clinique à l’UNIBAND comme le Gouverneur a eu à le faire à l’Université sœur de Kikwit », a-t-il ajouté. Il a, en outre, appelé les étudiants de la faculté de médecine en particulier et ceux de l’UNIBAND en général au calme, mais surtout à rester vigilants car, selon lui, cette affaire leur concerne tous. Tout en étant optimiste, Dhercy Ndwaya espère une issue favorable à cette affaire.

Patrick Matanga, à Bandundu

Source de l’article