Sud-Kivu : Le Vice-gouverneur appelle les parents à scolariser les enfants sans discrimination de sexe – Actu7.cd

 

Les parents sont invités à amener leurs enfants à l’école et sans discrimination de sexe. Cet appel a été lancé à l’occasion du lancement de la campagne de scolarisation des enfants, filles et garçons ce jeudi 7 octobre 2021 par le Vice-gouverneur Marc Malago Kashekere à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu.

Cette campagne est une occasion pour la province de récupérer tous les enfants qui hésitent encore à aller l’école, a-t-il fait savoir, avant de saluer « les efforts du Chef de l’État Félix Tshisekedi qui a fait appliquer la gratuité de l’enseignement conformément à la constitution du pays et qui s’est engagé à améliorer les conditions des vies des enseignants ».

« Je lance un appel pathétique à tous les parents qui ont des enfants en l’âge de scolarité de ne pas hésiter à les envoyer à l’école étant donné que les pays s’est engagé à faire étudier tous les enfants sans discrimination de sexe », a-t-il confié.

Dans son mot, le directeur de la province éducationnelle Sud-Kivu 1, Jean-Pierre Yoy Bokete renseigne que plusieurs activités seront menées tout au long de cette campagne, parmi lesquelles l’identification des enfants non scolarisés après la rentrée de classe.

Pour la Ministre de l’Éducation en province Géneviève Mizumbi, il n’y a plus des contraintes pour que les enfants restent à la maison vu la mise en place de la gratuité de l’enseignement primaire.

Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), partenaire du Gouvernement dans le secteur de l’éducation par le truchement de Emmanuel Tshibangu, chargé de l’éduction pour le Sud-Kivu et le Maniema a, au nom du chef de bureau de cette organisation, réitéré l’accompagnement de l’UNICEF au Gouvernement congolais pour une meilleur éducation des enfants.

« Quand vous regardez les indices par rapport à l’accès à l’école, la fréquentation, le taux en RDC est au-delà de 75%. C’est bon, mais on n’est pas encore arrivé au meilleur taux que nous recherchons d’au-delà de 95% », a-t-il expliqué.

Plusieurs acteurs éducatifs ont pris part à cette cérémonie couronnée par une caravane motorisée sur les artères principales de la ville et la remise des kits scolaires à certains élèves. Le directeur du complexe scolaire Elite Séraphin dont l’école a accueilli cette activité, a félicité les autorités provinciales et éducatives pour la confiance et a promis de continuer à mettre en avant l’intérêt des enfants congolais.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Source de l’article