RDC : Sama Lukonde et Mike Hammer évoquent les préparatifs des élections de 2023 

Les préparatifs des élections de 2023, la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo et la Cop 26 ont été au centre d’un échange à Kinshasa, entre le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, et l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique accrédité au pays, Mike Hammer, à Kinshasa ce mardi 28 septembre 2021.

Pour le diplômate américain, il est toujours bon d’avoir l’occasion de discuter avec le chef du gouvernement sur des sujets ponctuels en RDC. 

« C’est toujours bon d’avoir l’occasion de discuter avec le premier ministre sur des sujets ponctuels en RDC. On a discuté sur ce que le gouvernement est en train de faire pour commencer à préparer de bonnes élections en 2023. Aussi, on a parlé  des priorités très importantes, la préparation de la Cop 26. Un sommet très important pour le gouvernement. Comme vous le savez, les USA sont bien impliqués dans le partenariat privilégié pour faire avancer la paix et la prospérité mais aussi, on a discuté sur comment la communauté internationale et les États-Unis spécifiquement, peuvent soutenir les efforts de la RDC pour protéger le bassin du Congo qui est le deuxième poumon du monde pour faire bénéficier aux communautés congolaises et aussi le monde. On a discuté en général de l’importance de la liberté de presse. Merci pour votre travail. Nous avons parlé des problèmes qui menacent la liberté de presse, la démocratie en RDC. Les USA voudraient toujours faire avancer la paix à l’Est du pays. On aussi discuté de la situation sécuritaire, l’état de siège, les progrès que le gouvernement est en train de réaliser pour mettre fin à cette violence », a-t-il déclaré devant la presse au sortir de la rencontre.

Quant à la Cop 26, l’ambassadeur américain  a rassuré que les États-Unis, ainsi que toute la communauté internationale sont disposés à accompagner la RDC dans ses efforts pour la protection de l’environnement.

« A propos de la Cop 26, il est question de savoir quel est le plan du gouvernement congolais, quels sont les besoins que la communauté internationale peut soutenir. Mais on apprécie beaucoup le leadership du président Tshisekedi. À New-York, le secrétaire d’État américain a eu des discussions avec lui et on a des discussions toujours. Il faut voir comment faire avancer cette protection de l’environnement, aider et renforcer les capacités du gouvernement congolais pour protéger les forêts mais aussi pour le bien de la communauté qui doit avoir des opportunités économiques dans la région, qui doit être protégée aussi. Il faut aussi promouvoir l’énergie renouvelable, notamment l’énergie solaire, hydro-électrique et voir comment réduire l’utilisation du charbon », a souligné Mike Hammer.

S’agissant de l’état de siège décrété par le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, il a indiqué que les USA suivent de plus près la situation afin de parvenir à l’éradication totale des forces négatives ADF. De son côté, a-t-il souligné, le premier ministre a été ouvert et a mis en évidence les priorités de son gouvernement, notamment l’organisation des élections en 2023. 

Prince Mayiro

Source de l’article