RDC : JC Vuemba chez Jules Alingete pour s’enquérir de l’audit sur les péages de la RN1 – Actu7.cd

 

Le président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central a été reçu ce lundi 11 octobre à Kinshasa par Jules Alingete, patron de l’inspection générale des finances (IGF) en République Démocratique du Congo (RDC).

En effet, leurs échanges étaient axés sur l’audit de l’IGF sur les péages de la nationale numéro 1 contrôlés par la société de péage du Congo (SOPECO).

Le président de l’organe délibérant a avoué, après ces échanges qu’il était estomaqué de ce rapport sur les fonds qu’encaisse cette société.

« Nous nous sommes rendus compte que lors de l’invitation de l’IGF par rapport au groupe SOPECO, il y a d’autres personnes qui ont reconnu effectivement que certains montants étaient super évalués », a-t-il dit.

Et de poursuivre « comment voulez-vous par exemple ressortir 18 millions de dollars pour la route de Matadi dès lors que cette route là fait partie du péage de SOPECO ? ».

Selon lui, il est inadmissible d’accepter un forfait de 150.000$ par mois que la SOPECO verse à la province alors qu’elle (SOPECO) recueille plus de 4000.000$ par mois.

« Jusqu’à ce jour SOPECO refuse que nous puissions mettre les portes électroniques par rapport aux péages ni même le pointage pour que nous sachions combien des véhicules sont passés. SOPECO prélève 2% sur tout véhicule qui passe pour acheter des auto grues. Mais jusqu’à présent rien n’a été acheté », a conclu Jean Claude Vuemba.

Sur ce, tout en appréciant le travail de Titan que l’IGF a abattu, Vuemba Jean Claude promet de rencontrer le ministre des ITP avant de signer sur le rapport d’évaluation que l’IGF lui a présenté.

La société de péage du Congo (SOPECO) est une entreprise qui perçoit les fonds de péages sur la nationale numéro 1 qui va de Matadi Boma et Moanda.

Jérémie Descon Muambi

Source de l’article