RDC : Impayés, les députés provinciaux menacent de suspendre leur participation à la session prochaine – Actu7.cd

 

Les députés provinciaux à travers le pays menacent de boycotter la prochaine rentrée parlementaire au cas où la situation liée à leur rémunération ne serait pas prise en compte dans le budget pour l’exercice 2022, qui sera analysé dans un futur proche à l’Assemblée nationale.

Ils ont fait savoir cette décision dans une déclaration lue ce jeudi 14 octobre 2021 à Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu, par le député provincial Blanchard Takatela, président du collectif des députés provinciaux de la République Démocratique du Congo.

« (…) Nous demandons aux autorités gouvernementales en commençant par le premier ministre, le ministre d’État, ministre du budget et celui des finances de respecter nos engagements. Si nous sommes arrivés à ce que les policiers nous malmènent c’est parce que le Gouvernement ne respecte pas ses engagements. Si seulement il les respectait, on ne serait pas arrivé là « , ont-ils déclaré.

Et de poursuivre « (…) nous voulons qu’on puisse nous insérer dans le budget en cours et aussi payer nos arriérés, session inaugurale et frais d’installation, ceci nous éviterait de courir derrière les ministres précités et désagrément avec les policiers commis à leur garde. Faute de se faire, les députés provinciaux préviennent les autorités à tous les niveaux, qu’ils se verront obligés de suspendre leur prestation à travers toutes les assemblées provinciales de la République pour la session parlementaire prochaine », ont-ils prévenu.

Cette déclaration intervient vingt-quatre heures (24) après que quelques députés provinciaux dans le cadre de leur structure (collectif des députés provinciaux de la RDC) se sont vus être bousculés et engueulés au ministère des finances par une policière commise à la garde.

Patrick Matanga

Source : Actu7

Actu7.cd