RDC : Bertin Ntumba (APROMEN) fait des recommandations pour que « la normalisation joue son rôle d’outil d’intégration et de développement durable » – Actu7.cd

Dans un message le jeudi 14 octobre dans le cadre de la Journée mondiale de la normalisation, le président de l’Association pour la Promotion de la métrologie et la normalisation en RDC (APROMEN) fait des recommandations pour le Congo-Kinshasa. Bertin Ntumba veut que « la normalisation joue son rôle d’outil d’intégration et de développement durable ».

Dans ses recommandations, le président de l’APROMEN affirme que pour que la normalisation joue son rôle d’outil d’intégration et de développement durable en
RDC, il y a lieu d’intensifier des campagnes de sensibilisation, de formation et de plaidoyer sur la matière. Mais également activer la mise en place d’un cadre légal et règlementaire cohérent dans une démarche inclusive intégrant les principales parties prenantes et basée sur les principes universels régissant le domaine de la normalisation.

Bertin Ntumba fait savoir que la normalisation fait fasse à plusieurs obstacles en RDC. Les activités de normalisation en RDC sont aujourd’hui caractérisées notamment par « une législation à adapter aux principes modernes guidant les pratiques normatives modernes et susceptibles de mieux appuyer l’atteinte des résultats des ODD ». Bertin Ntumba fait également mention de l’ « existence d’une proposition de loi relative à la métrologie et la normalisation adoptée au Sénat et faisant l’objet d’une commission paritaire Sénat-Assemblée nationale depuis 2014 ».

Cet état des choses, poursuit-il, « a des effets néfastes sur l’économie nationale, notamment en termes de faible intégration nationale, régionale et internationale, l’exportation de matières premières avec faible valeur ajoutée ainsi que la difficulté de diversification et de compétitivité des produits et services locaux ».

Le président de l’APROMEN est d’avis que « le 14 octobre c’est aussi une opportunité pour les dirigeants des plus grands organismes internationaux de normalisation à savoir : l’Organisation Internationale pour la Normalisation « ISO », l’Union Internationale des télécommunications « UIT » et la Commission électrotechnique Internationale « CEI » de livrer ensemble un message de sensibilisation au monde ».

Rachidi Mabandu

Source : Actu7

Actu7.cd