RAM – Motion du FCC contre le Gouvernement : « C’est des spéculations inutiles pour se faire une santé politique perdue », (Ngoyi Kasanji)

Le député national Alphonse Ngoyi Kasanji, a, dans une interview accordée à 7SUR7.CD le mercredi 13 octobre 2021, qualifié de “spéculations inutiles” la motion de censure que les députés nationaux du Front Comment pour le Congo (FCC), promettent d’initier contre le gouvernement Sama Lukonde, au sujet du Registre des Appareils Mobiles (RAM).

À l’en croire, le Front Commun pour le Congo veut tout simplement se faire une santé politique perdue.

« Et donc toute autre chose en dehors du règlement d’ordre intérieur et de la loi de notre pays, ce ne sont que des spéculations inutiles pour pouvoir se faire une santé politique perdue. J’aurais souhaité de demander à nos collègues de se calmer, d’ailleurs qu’il y ait même dans cette commission là (d’enquête ndlr), les membres de l’opposition », a déclaré Alphonse Ngoyi Kasanji.

Dans la foulée, le député Kasanji a indiqué qu’on ne peut pas engager tout un gouvernement dans un dossier qui concerne un ministre sectoriel.

« Je crois qu’on a suivi que l’auteur de la question a demandé qu’il y ait une commission d’enquête pour établir les responsabilités et punir les responsables qui ont perçu et consommé les fonds de l’État. Ils ont initié une motion qui a été rejetée par une motion incidentielle selon la procédure de l’Assemblée nationale. Je ne vois pas comment est-ce que cela doit engager tout le gouvernement étant donné que ça concernait un ministre sectoriel qui a suivi la procédure réglementaire », a-t-il ajouté.

Signalons c’est après le rejet de sa motion de défiance contre le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PT-NTIC), Augustin Kibasa Maliba, que le FCC a promis d’initier une motion de censure contre le gouvernement dirigé par le premier ministre Sama Lukonde.

Roberto Tshahe

Source : 7sur7

Politique

#RAM #Motion #FCC #contre #Gouvernement #Cest #des #spéculations #inutiles #pour #faire #une #santé #politique #perdue #Ngoyi #Kasanji