Martin Fayulu : « Je le dis et je m’assume, aujourd’hui la RDC est colonisée »

Lors du meeting populaire du samedi 9 octobre 2021 de la coalition LAMUKA organisé au terrain Sainte Thérèse dans la commune de N’djili, en plein district de la Tshangu à Kinshasa, Martin Fayulu n’est pas allé par le dos de la cuillère pour fustiger la marche du pays, durant l’actuel régime. 

Pour le nouveau coordonnateur de la coalition LAMUKA et président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et Développement (ECIDé), la République Démocratique du Congo est aujourd’hui colonisée. Il a invité les Congolais à se réveiller pour ne pas permettre aux étrangers de les dominer dans leur propre pays.

« Mes frères et sœurs, ce n’est pas de la blague. Vous êtes des jeunes, cette vie vous appartient. Vous ne pouvez pas accepter qu’on joue avec vous, et que demain qu’ils viennent ici vous dominer, que les étrangers commencent à gérer notre pays pour que nous puissions devenir des esclaves dans notre propre pays. Aujourd’hui, ce pays [RDC ndlr] est colonisé. Je le dis et je m’assume, et je prends mes responsabilités », a déclaré Martin Fayulu. 

En outre, Martin Fayulu a fustigé l’adhésion de la République démocratique du Congo dans différentes organisations africaines. À titre d’exemple, il a notamment cité l’EAC (East African Community).

Pour Martin Fayulu, la République démocratique du Congo a besoin des hommes et des femmes forts qui ont une vision pour son développement.

« Nous avons suffisamment des gens pour faire l’économe. Nous avons suffisamment des richesses pour reconstruire notre pays. Même si les étrangers viennent, nous n’allons pas les chasser. Mais toi aujourd’hui, on te donne des ordres pour faire les choses que les ennemis veulent pour vendre ton pays. Est-ce qu’un américain le fera dans son pays ? Est-ce qu’un français le fera dans son pays ? Un Rwandais le fera dans son pays ? Mais pourquoi on veut pousser les Congolais à le faire ? C’est pourquoi c’est l’affaire des élections. Il faut changer la Loi sur la CENI. Qu’on se mette ensemble, ça peut nous prendre 2 ou 3 jours, pour qu’on arrange la Loi et après on va choisir les dirigeants de la CENI qui peuvent faire le travail« , conclut Martin Fayulu. 

Pour rappel, le président de l’ECIDé a annoncé une nouvelle marche de la coalition LAMUKA le 16 octobre prochain à Kinshasa. Martin Fayulu a promis de dévoiler les différents itinéraires de cette manifestation au courant de la semaine. Il sera donc question de s’opposer entre autre à la « politisation » de la CENI. 

Jephté Kitsita

Source de l’article