Le consortium EDO Global veut miser 100 milliards USD d’investissement en RDC dans les projets d’infrastructures, énergie, santé… – Actu7.cd

 

Le consortium EDO Global désire investir en RDC avec une enveloppe de 100 milliards USD dans les domaines des infrastructures, énergie, santé, éducation et tant d’autres. C’est dans ce sens que Mme Maria Backlund, l’ambassadrice de cette structure en RDC, a immédiatement entrepris des contacts avec des personnalités gouvernementales congolaise pour expliquer les tenants et les aboutissants de cette offre.

Dans ce cadre, la representante de Edo Global en RDC a été reçue par le Ministre des Transports, Voies de communications et Désenclavement Chérubin Okende ainsi que le Ministre d’Etat en charge de l’Aménagement du Territoire Guy Loando en attendant d’être reçue, dans les prochains jours, par le Premier ministre Sama Lukonde. Lors de ces deux occasions, Maria Backlund se dit satisfaite de l’accueil lui réservé par ses hôtes.

Chez Chérubin Okende et Guy Loando, la représentante du consortium a communiqué, à travers les échanges y relatifs, les grandes lignes de la démarche d’EDO Global dont l’activité est orientée vers le développement économique et global tout en s’occupant spécifiquement de l’Afrique. C’est à ce titre, souligne-elle, que ce consortium dispose d’un important portefeuille de plusieurs milliards de dollars américains pour les projets d’infrastructures, énergie, santé, éducation et tant d’autres…

S’agissant particulièrement de la RDC, Mme Maria a rappelé qu’EDO Global a mis à la disposition de Congo-Kinshasa une rondelette somme de 100 milliards USD pour 6 ans destinés aux projets liés à la réalisation des travaux dans les secteurs ci-dessus cités. L’atout de ce consortium, a souligné Maria Backlund à ses hôtes, demeure le fait de disposer d’une grande expérience en matière d’identification et de cartographie des ressources naturelles et minières sur un territoire donné. EDO Global reconnaît recourir aux méthodes ultra modernes avec les drones de la dernières génération ainsi que des équipements nécessaires adaptés à diverses agglomérations : grandes villes ou milieux reculés en provinces.

Face aux enjeux à venir, EDO Global est convaincu que la RDC est immensément riche, et que cette richesse enfouie dans le sous-sol nécessite un travail harassant pour non seulement extraire les minerais, mais les transformer au pays pour donner du travail aux Congolais et réduire sensiblement le chômage pour que la population y trouve son intérêt. De quoi conclure que la vision d’EDO Global consistant à apporter des solutions aux problèmes des routes, de l’électricité, de l’éducation, santé et tant d’autres proches des besoins de la population, rejoint celle du Chef de l’État Félix Tshisekedi qui met l’homme au centre de ses préoccupations à travers le credo du « peuple d’abord ».

Le consortium EDO Global est d’avis que la RDC doit se saisir de l’opportunité qui se présente devant elle. Ce n’est pas pour rien que Félix Tshisekedi a réitéré son besoin de voir les investisseurs étrangers apporter leur concours à la pierre de l’émergence de la RDC au profit de son peuple.

Rachidi Mabandu

Source de l’article