Kwilu : Suite à la pollution de la rivière Kasaï, plusieurs espèces aquatiques se sont déplacés pour d’autres rivières – Actu7.cd

La pollution des eaux de la rivière Kasaï par des substances toxiques a eu des effets néfastes dans la faune des provinces du Kasaï et Kwilu.

Cette situation catastrophique avait causé la mort de plusieurs espèces aquatiques dont les hippopotames et des poissons dans la resserve de Mangay dans la province du Kwilu. Cependant, craignant la catastrophe, plusieurs autres espèces aquatiques se sont enfuis de la rivière Kasaï vers d’autres rivières, affirme Malongo Kulibali, chef de bureau au service du système d’information géographique du ministère provincial de l’environnement.

« Selon le rapport de cette population riveraine et des agents qui vivent là-bas qui sont sur terrain, ils voient qu’il y a une modification de leur mode de vie. Les poissons se sont déplacés en quittant leurs biotopes c’est-à-dire leur milieu de vie en fuyant la pollution qui a eu lieu dans la rivière. Ce sont les êtres aquatiques qui vivent dans ce tronçon où la pollution a eu lieu », a-t-il déclaré.

Il a, par ailleurs, invité les autorités au niveau national à prendre les dispositions pour assister les populations riveraines de la rivière Kasaï et exigé la réparation du préjudice causé par cette pollution.

Lors de son discours d’ouverture de la session de septembre, le président de l’Assemblée provinciale du Kwilu, Maître Donald Sindani avait annoncé la mise en place d’une commission mixte Assemblée provinciale et Gouvernement afin de descendre sur le lieu pour évaluer les dégâts environnementaux causés par cette pollution, afin d’obtenir réparation pour le préjudice subi.

Patrick Matanga, à Bandundu

Source : Actu7

Actu7.cd