Kwilu : Les enseignants maintiennent la grève malgré les « intimidations » du Ministre sectoriel – Actu7.cd

 

Les enseignants du secteur public de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) de la province du Kwilu, ont décidé de poursuivre le mouvement de grève, malgré les « intimidations » du Ministre sectoriel de pouvoir désactiver, de la liste de paie, les enseignants grévistes.

Cette décision a été prise à l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire tenue ce lundi 11 octobre 2021 à Bandundu, chef-lieu de la province du Kwilu.

« (…) La grève est maintenue jusqu’à nouvel ordre, comme il y a les pourparlers entre le Gouvernement et le banc syndicale le mercredi, nous attendons les résolutions. Mais en attendant, nous maintenons toujours le mouvement de grève », a déclaré Fitila Mbey, président urbain de la synergie des syndicats des enseignants de Bandundu.

S’agissant de la décision de désactiver les enseignants grévistes de la liste de paie, Fitila Mbey estime que celle-ci est anticonstitutionnelle et n’est qu’une intimidation.

« Le Ministre a violé les articles 12, 13, 36 et 39 de notre constitution. La grève, c’est un droit et toutes les autorités ont été saisies. Elles ont reçu les correspondances au niveau national et même ici, nous avons les accusés de réception en commençant par le président de la République jusqu’au niveau de la province », a-t-il ajouté.

Il a, en outre, invité les enseignants récalcitrants à la conscience et à la solidarité, car, selon lui, c’est pour leur intérêt à eux tous qu’ils ont décrété ce mouvement de grève.

C’est depuis le 04 octobre 2021 que ces enseignants des écoles publiques avaient déclenché leur mouvement de grève, c’était le jour même du lancement officiel de la rentrée scolaire 2021-2022.

Patrick Matanga, à Bandundu

Source de l’article