Kasaï-Central : le gouvernement provincial invité à mettre en place un mécanisme de réinsertion rapide pour la scolarisation des enfants dits de la rue – Actu7.cd

 

Tharcisse Muzeke, ministre de l’éducation du Kasaï-Central, représentant le gouverneur intérimaire, a lancé le vendredi 8 octobre 2021 « la campagne de scolarisation des enfants, filles et garçons dans le respect des mesures barrières contre le Coronavirus pour l’année scolaire 2021-2022 ».

Cette activité financée par l’UNICEF a connu la participation de plusieurs personnalités dont le directeur de la province éducationnelle Kasaï-Central 1, le chef de bureau de l’UNICEF, les membres du conseil de sécurité provinciale, les parents, les enseignants et les enfants.

Etienne Tumusuishe, président des jeunes reporters de Kananga, a saisi cette opportunité du haut de la tribune pour inviter l’autorité provinciale à mettre en place un mécanisme de réinsertion rapide pour la scolarisation des enfants dits de la rue.

« L’éducation est pour chaque enfant un droit et aucune situation ne doit empêcher la jouissance de ce dernier ni la pandémie à Coronavirus », a-t-il lâché.

Et d’ajouter  » le constat amère est celui des enfants dits de la rue qui sont abandonnés à leur triste sort pourtant c’est à l’État qu’incombe la responsabilité de ces enfants sans abris ».

Dans la foulée, le représentant des enfants demande au gouverneur intérimaire d’abord de mettre sur pied une commission d’identification de tous les enfants sans abris en province avant de mettre en place un mécanisme de réinsertion rapide pour scolariser ces enfants.

Il sied de rappeler qu’à l’occasion de cette cérémonie, l’UNICEF a remis 300 cartons de fournitures scolaires pour rendre effective la rentrée scolaire des enfants de cette contrée. Toujours dans le cadre de cette campagne, l’UNICEF avait construit 300 salles de classe en les équipant de 4500 bancs pour accueillir 34200 enfants. Selon Benny Krasnkqi, le chef de bureau de l’UNICEF Kananga, 60 salles de classe et 10 bureaux de direction seront construits dans les territoires de Dibaya et Luiza avec une forte participation communautaire.

Jérémie Descon Muambi à Kananga

Source de l’article