EPST : Une plainte contre Tony Mwaba déposée à la cour de cassation « pour violation des droits fondamentaux des enseignants » – Actu7.cd

 

La synergie des syndicats des enseignants de la République Démocratique du Congo (RDC) a déposé une plainte auprès du procureur général près la cour de cassation contre le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Tony Mwaba, pour « violation grave des droits fondamentaux des enseignants » ce jeudi 14 octobre.

« Nous sommes venus aujourd’hui déposer notre plainte auprès du procureur général près la cour de cassation contre le Ministre de tutelle, Mr Tony Mwaba pour violation grave des droits fondamentaux des enseignants », a déclaré le secrétaire général du syndicat national des enseignants catholiques et porte-parole de la synergie, Jean Bosco Puna.

Cette synergie reproche au Ministre Tony Mwaba la violation de l’article 35 de la constitution qui garantit le droit du travail mais aussi de l’article 39 et 38 qui garantissent la liberté syndicale.

« Vous savez que l’article 35 de la constitution garantit le droit du travail mais aussi le droit à un salaire équitable qui puisse permettre à celui qui travaille de vivre normalement lui-même et sa famille. Ce droit a été superbement violé. Il y a également les mesures de désactivation qui ont été initiées au niveau de tutelle. On a désactivé certains enseignants du fichier de la paie et au moment où nous savons qu’on ne peut pas priver quelqu’un d’accéder à son salaire, c’est un droit inaliénable. Parce que ce salaire à un caractère social et donc on compromet la vie de ses enseignants et la vie de leur famille. Le Ministre a violé également l’article 39 de la constitution et de l’article 38 qui parle de la liberté syndicale », a expliqué Jean-Bosco Puna.

Les enseignants des écoles conventionnées catholiques observent un mouvement de grève depuis la rentrée scolaire pour réclamer le paiement de deux paliers de salaire mais aussi pour exiger la réactivation des certaines écoles désactivées. Ayant appris ce mouvement, le Ministre de l’EPST, Tony Mwaba a pris des mesures draconiennes, jusqu’à désactiver tous les enseignants absents dans les salles de cours. Selon lui, le mouvement de grève n’avait pas respecté la procédure.

José Muyaya

Source : Actu7

Actu7.cd