EPST : En attendant la suite de la plainte déposée contre Tony Mwaba, la synergie des syndicats des enseignants appelle ses pairs à la sérénité – Actu7.cd

 

La synergie des syndicats des enseignants de la République Démocratique du Congo (RDC) appelle ses collègues enseignants qui ont été désactivés du fichier de la paie de garder leur sérénité face, ceci, en attendant la suite de la plainte déposée contre le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) Tony Mwaba auprès du procureur général près la cour de cassation pour « violation grave des droits fondamentaux des enseignants ».

« On a commencé à désactiver les enseignants du collège Boboto et du Lycée Bosangani et je crois que c’est le Ministre Tony Mwaba qui envenime la situation sur terrain. Nous pensons que cette mesure de désactivation qui est véritablement contre les droits doit pouvoir s’arrêter. Voilà pourquoi nous disons à tous nos camarades respectueux du mot d’ordre de grève de garder leur sérénité. Nous sommes dans un État de droit et nous sommes ici pour rechercher la sécurité pour que notre droit inaliénable puisse être exercé », affirme Jean Bosco Puna, secrétaire général du syndicat national des enseignants catholiques et porte-parole de la synergie.

La synergie des syndicats des enseignants de la RDC a déposé une plainte auprès du procureur général près la cour de cassation contre le Ministre de l’EPST, Tony Mwaba, pour violation grave des droits fondamentaux des enseignants ce jeudi 14 octobre. Cette synergie reproche au Ministre Tony Mwaba la violation de l’article 35 de la constitution qui garantit le droit du travail mais aussi de l’article 39 et 38 qui garantissent la liberté syndicale.

José Muyaya

Source : Actu7