Dossier Zando : Ngobila accuse le Libanais Hassan et promet d’offrir aux Kinois « le plus grand hyper marché d’Afrique » – Actu7.cd

 

Gentiny Ngobila pointe d’un doigt accusateur le Libanais Hassan d’avoir « escroqué » les commerçants de Kinshasa. « Le sujet Hassan, prétextant réfectionner le marché, a construit à la place 100 magasins qu’il faisait louer à 2.000 USD par mois. Ceux qui ne pouvaient se le permettre ont commencé à vendre dans les avenues des communes environnantes : Rwakadingi, du Marché, Kato, de l’Ecole…obstruant les rues et gênant les habitants », écrit le service de communication dans différentes plateformes des réseaux sociaux de l’hôtel de ville.

La source explique que « ce constat a été même fait devant le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi en présence de toutes les parties concernées. Qu’à cela ne tienne, le gouverneur de Kinshasa affirme sans détours que « le futur Zando sera inauguré avant 2023 et pourra accueillir jusqu’à 500.000 visiteurs devenant ainsi le plus grand hypermarché d’Afrique centrale ». Le marché central de Kinshasa « Zando » avait été fermé depuis le 20 janvier 2020 « pour raison de travaux de réhabilitation ». L’arrêté confirmant cette décision a été déjà signé par le gouverneur Gentiny Ngobila.

Selon un communiqué du ministre provincial de l’intérieur, Sam Leka, la mesure avait été prise en application de la décision du gouverneur Gentiny Ngobila du 11 janvier 2020 portant fermeture du marché central de Kinshasa et relocalisation temporaire des ses structures. « En exécution de l’arrêt noSC/001/CAB/GVK/GNM/ 2021 portant fermeture du marché central de Kinshasa et relocalisation temporaire des ses structures, il est porté à la connaissance de la population kinoise que pour des raisons d’assainissement et de réhabilitation, le Marché central de Kinshasa sera fermé au public jusqu’à l’achèvement desdits travaux », avait souligné le communiqué.

Pendant toute la durée des travaux, les vendeurs du Grand marché devraient occuper les marchés provisoires érigés notamment sur l’avenue de Libération Ex-24 novembre, Itaga, Kanyinda et Kalembelembe.

Rachidi Mabandu

Source de l’article