Désactivation et remplacement des enseignants grévistes : Collège Boboto et Lycée Sacré Coeur notifiées ce vendredi – Actu7.cd

 

Tony Mwaba passe à l’acte. Le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) a saisi officiellement les administrations de deux établissements dont les enseignants observent une grève depuis le lundi 4 octobre. Il s’agit du Collège Boboto et du Lycée Sacré Coeur à Gombe, annonce la cellule de communication du ministère de l’EPST.

Les enseignants grévistes de ces deux écoles à Kinshasa ont été désactivés depuis le jeudi 7 octobre du fichier de paie des enseignants de la RDC sur décision du Ministre de l’EPST. Tony Mwaba ne comprend pas pourquoi ces spécialistes de la craie blanche décrètent une grève alors que le Gouvernement a commencé à répondre à certaines préoccupations des enseignants avant même la rentrée scolaire.

D’après le Ministre de l’ESPT, « ces enseignants grévistes sont manipulés par des politiciens ne voulant pas l’effectivité de la gratuité de l’enseignement décrétée par le chef de l’État ». Mais pour le cardinal Fridolin Ambongo, « ce qui se passe actuellement n’a rien à avoir avec l’Eglise catholique ».

Le prélat catholique, dans une interview accordée à Radio Okapi, a laissé entendre que « c’est un conflit de travail entre un employeur, qui est l’Etat, et ses employés, qui sont les enseignants. Donc, il ne s’agit pas d’un conflit entre l’Etat congolais et l’Eglise catholique. Il y en a qui font de mauvaises lectures. Quand on est dans un cas comme celui-là, beaucoup se mettent à insulter l’église catholique, le Cardinal, les évêques. Je crois que nous descendons très bas avec cette culture ».

Rachidi Mabandu

Source de l’article