Blocage du processus électoral :  »Laissons l’administration Nangaa s’occuper des préparatifs techniques en attendant l’installation de la nouvelle équipe » (Coord. jeunesse ANADEC) – Actu7.cd

 

Les choses deviennent encore dures pour trouver un consensus autour du choix du président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Ce sujet est sur toutes les lèvres, naturellement dans le paysage politique.

À l’instar de plusieurs autres politiques, l’ANADEC (Alliance des Nationalistes et l’Emergence du Congo) a aussi donné sa position sur cette question, par le biais de son coordonnateur des jeunes.

Dans une interview accordée à ACTU7.CD ce vendredi 08 octobre, Joseph Mabiti Asito déplore la persistance des divergences dans le choix des animateurs de la CENI.

Joseph Mabiti explique qu’il faut laisser l’administration actuellement chapeautée par Corneille Nangaa peaufiner les préparatifs en attendant le consensus.

« En attendant les consensus tant attendu, laissons l’administration Corneille Nangaa poursuivre les activités préélectorales, car celle-ci a fait ses preuves à l’élection présidentielle de 2018 qui a mené le Chef de l’État Félix Tshisekedi au pouvoir », a déclaré Joseph Mabiti Asito.

D’après lui, les élections sont d’abord une question des jeunes congolais qui doivent suivre de près cette situation pour ne pas mener le pays dans une situation désastreuse.

« J’invite les jeunes congolais de s’intéresser et s’engager activement, car c’est eux qui contribuent au processus électoral et ce sont eux les leaders qui vont gérer la République », a-t-il conclu.

Toutefois, il faut signaler que les 72 heures données par le président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso aux confessions religieuses n’ont pas permis d’obtenir le consensus tant attendu.

Jérémie Ngunga Léman

Source de l’article