Assemblée nationale : « la motion de défiance déposée contre le ministre Kibassa par des députés FCC n’a pas respecté la procédure » (P. Munyomo) – Actu7.cd

 

Réagissant sur le dossier du registre des appareils mobiles RAM et la motion de défiance déposée contre le ministre des PNTIC (postes télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication) par des Députés du Front commun pour le Congo FCC, le Député National Patrick Munyomo élu de la ville de Goma dit que la majorité parlementaire dont il fait partie ne va pas céder facilement.

Pour cet élu de Goma membre de l’Union sacrée, la motion de défiance déposée contre le ministre Kibassa Maliba par les députés FCC n’a pas respecté la procédure.

« …cette motion ne respecte pas la procédure, il s’agit juste d’une malignité politicienne, on se connaît. Les amis de l’opposition devraient attendre que le ministre des PNTIC Kibassa revienne répondre à nos préoccupations et que l’auteur notre collègue de cette question orale puisse donner sa conclusion, c’est comme ça que ça se passe », a t-il dit sur TOP CONGO FM.

Pour Munyomo, la question de RAM étant une problématique qui touche toutes les sensibilités, « les députés devraient plutôt attendre que le ministre réponde à leurs multiples préoccupations au lieu de se supputer ».

« Au cas où l’auteur n’est pas satisfait, cette question orale peut être transformée selon les prescrits de l’article 174 de notre règlement intérieur et ce n’est qu’après qu’on peut parler d’une quelconque motion. Deuxièmement, la question de RAM est une problématique qui nous touche tous, nous et nos bases, au lieu de supputer, nous devrions plutôt attendre que le ministre réponde à nos multiples préoccupations qu’il connait déjà, attendons voir la fin de cette plénière et on espère qu’il va répondre favorablement. Nous sommes quand-même la majorité parlementaire, nous n’allons pas céder facilement », a-t-il poursuivi.

Le ministre Kibassa Maliba sera à nouveau ce mercredi 13 octobre devant la représentation nationale pour vider la question orale lui adressée par un député national. Selon sa cellule de communication, le ministre sera bel et bien présent à la chambre basse du parlement.

David Lupemba

Source : Actu7

Actu7.cd